Exercer la sophrologie pendant le confinement

30 avril 2020 0 Par Clarisse Retif

 

L’USOAM SOPHROLOGIE, comme toutes les associations, a dû interrompre ses activités en raison de l’épidémie du COVID-19.

 

Pour autant, elle a souhaité conserver un lien avec ses adhérents à travers une séance en ligne qui a lieu une fois par semaine.

 

Afin d’apporter plus de précisions concernant le déroulé des séances en temps de confinement, Monsieur Christophe RETIF, sophrologue, a accepté de répondre à plusieurs questions.

 

Question : Comment accèdent vos adhérents pour participer à une séance en ligne ?

 

Réponse : Les adhérents sont invités à se connecter via un lien envoyé par mes soins. Nous nous retrouvons chaque jeudi à 18h30 pour une séance d’une heure.

 

Question : Comment se déroule cette séance par internet en comparaison à une séance en présentiel ?

 

Réponse : Le nombre de participant est limité à 10 pour des raisons d’accès techniques, contrairement à 13 en présentiel.

 

L’organisation est forcément différente d’une séance en présentiel puisque certaines techniques comme le Qi gong ne sont pas proposées en ligne.

 

Question : Pourquoi avoir prévu une séance en ligne ?

 

Réponse : Il était important pour moi de conserver un lien avec mes adhérents pour ne pas perdre la dynamique enclenchée dans les cours. Quand le confinement a été déclaré, nous étions à la 17ème séance.

 

Dans un contexte anxiogène, il était important pour moi de proposer aux adhérents qui le souhaitent un espace d’échanges mais aussi de pratiques d’exercice de sophrologie et de méditation.

 

 

Questions : Quels sont les besoins exprimés par vos adhérents pendant cette période particulière ?

 

Réponse : Les raisons pour lesquelles ils se connectent pour cette séance en ligne sont diverses. Pour la plupart, ils mettent en avant le désir de reprendre contact avec le groupe, mais aussi de renouer avec les pratiques qu’ils suivent déjà depuis six mois.

 

Dans ce contexte particulier, ils apprécient d’avoir développé des habiletés mentales sur lesquelles ils peuvent s’appuyer aujourd’hui pour mieux réagir face à cette situation.

 

Question : Pourriez-vous nous donner de dérouler d’une séance ?

 

Réponse : Une séance se déroule en trois temps :

  • Un temps d’échange
  • Un temps de pratique
  • Un temps d’échange

 

Tout d’abord, il y a un premier temps d’échange, suivi d’un exercice souvent choisi pour répondre aux tensions du moment.

 

Les exercices basés sur la respiration sont privilégiés car ils permettent de renforcer à la fois le système immunitaire, mais aussi la fonction respiratoire.

 

L’ensemble de ces exercices sont aussi choisis pour leur vertu apaisante.

 

Ce rendez-vous hebdomadaire est apprécié parce qu’il permet de conserver le bénéfice des séances en présentiel.

 

Le fait de faire des séances en lignes permet d’éviter de trop longues coupures avant la reprise et permet un temps d’échanges entre les participants sur leur ressenti, sur leur vécu, sur leur quotidien.

 

C’est aussi l’occasion pour eux de faire part de leur façon personnelle de vivre ce confinement.

 

Question : Quels sont les bienfaits de l’exercice de la sophrologie en ces temps de confinement ?

 

Réponse : Selon moi, le meilleur rempart face au virus est le renforcement du système immunitaire.

 

La peur et l’anxiété contribuent à diminuer les défenses naturelles.

 

C’est pourquoi il est intéressant d’apprendre à gérer ses émotions, ses peurs pendant cette période de doute et d’incertitude. Lorsque les éléments extérieurs sont troublés, que les discours sont contradictoires, se retourner vers son intériorité permet d’acquérir plus de stabilité émotionnelle.

 

La peur et l’anxiété mobilisent de l’énergie et réduit la capacité de penser et à prendre du recul par rapport à un événement.

 

Les techniques de sophrologie et de méditation de pleine conscience servent à prendre du recul et permettent d’ajuster son comportement face à la situation que nous vivons.

 

Les exercices privilégiés sont les exercices basés sur la respiration.

 

En 2ème partie de séance, il est proposé une méditation guidée d’une vingtaine de minutes.

 

L’objectif de cette méditation est de permettre d’apaiser son mental.

 

La respiration est utilisée pour centrer son attention. Elle joue le rôle du point de référence à partir duquel le mental vagabonde et auquel il peut être ramené.

 

La séance se termine par un temps d’échange sur les ressentis, comme pour une séance en présentiel, tout en se souhaitant une bonne semaine pour une autre séance différente à chaque fois.

 

Question : Quels sont les retours de vos adhérents en général ?

 

Réponse : Ces séances, même si elles ne remplacent pas les séances en présentiel, sont appréciées. Les retours sont positifs. Les adhérents apprécient ce rendez-vous hebdomadaire depuis le début du confinement.